Statut des AMP en Méditerranée 2012

Quel est le statut des aires marines protégées en Méditerranée en 2012 ? 

 

La Méditerranée figure parmi les écorégions prioritaires du monde et constitue l’un des réservoirs majeurs de la biodiversité marine et côtière au monde. Avec moins de 1% de la surface mondiale des océans, elle abrite environ 20% de la richesse marine mondiale et présente un endémisme important, jusqu’à près de 50% selon les groupes. Elle abrite une zone de reproduction essentielle pour des espèces pélagiques clés dont plusieurs sont menacées. L’urbanisation intense, le tourisme, le trafic maritime, la surpêche, la pollution, les changements globaux pèsent sur les milieux.

 

Conformément aux dernières directives de la Convention sur la Diversité Biologique et de la Convention de Barcelone, le CAR/ASP et MedPAN oeuvrent, aux côtés de leurs partenaires (UICN, WWF, ONG locales, organismes de recherche, …) pour la mise en place d’un réseau écologique d’AMP protégeant au moins 10% des eaux marines et côtières, représentatif de la diversité de la Méditerranée, formé d’AMP écologiquement reliées entre elles et bien gérées.


L’objectif de l’étude conduite par MedPAN et le CAR/ ASP est d’évaluer en 2012 la progression du système méditerranéen d’AMP vis-à-vis de ces objectifs, par rapport à 2008, date du 1er état des lieux : le réseau couvre-t-il 10% de la Méditerranée, est-il représentatif de la diversité méditerranéenne, les AMP sont-elles bien connectées et sont-elles bien gérées ?


Un nombre croissant d’études réalisées ces dernières années, notamment impulsées par le CAR/ASP ont déjà identifié les principales lacunes en terme de protection d’habitats et d’espèces clés et signifié l’urgence de protéger certaines zones essentielles, prioritaires pour la conservation (Greenpeace, 2006; Notarbartolo di Sciara, 2008, 2010; UNEP-MAP/ RAC/SPA, 2010d, 2011; PNUE-PAM-CAR/ASP, 2009a; UNEP, 2012; Coll et al., 2010, 2011; Mouillot et al., 2011; CEPF, 2010; de Juan et al., 2010; Oceana Mednet, 2011; UICN MedRAS, 2012; de Juan et al., 2012; Fenberg et al., 2012...).

 

Ce travail s’appuie sur le dernier inventaire des AMP, le plus récent (2011-2012), et sur un questionnaire d’enquête envoyé aux gestionnaires réalisés conjointement par MedPAN et le CAR/ASP.